En quoi le développement personnel permet d’atteindre le bonheur ? 

« En quoi le développement personnel permet d’atteindre le bonheur ? »

Le développement personnel est considérer comme une recherche de maturité qui concerne autant le corps que l’esprit, visant à une unification. Ce dernier aboutirait donc à un bonheur. C’est pour cela que nous nous demandons sur, en quoi le développement personnel permet d’atteindre le bonheur ?

La réponse sera exposée en deux parties principales. Dans un premier temps, les origines du développement personnel et dans un second, la diversité de ce développement.

 

I. Les origines du développement personnel

Le développement personnel est un principe qui a toujours subsisté. Il est axé sur l’épanouissement des individus, la libération des mœurs, la recherche de la connaissance de soi, la redécouverte du rapport à l’autre, de son corps et de ses exigences, renouant ainsi avec la nature.

On peut trouver ce principe dans la philosophie antique au travers du stoïcisme, de l’épicurisme, du bouddhisme et de la religion mais sous différentes approches. Auparavant, le développement personnel avait pour approche, le yoga, qui permettait d’aider les personnes à vivre pleinement leur vie, de soulager leurs douleurs et d’être en paix.

Les approches du développement personnel sont, actuellement, multiformes. Nous pouvons les retrouver en une approche : mentale, physique et transcendantal. C’est ce que nous allons voir dans la partie suivante.

 

II. Un développement personnel multiformes

A. Un retour sur soi

Pour permettre d’atteindre le bonheur, le développement personnel se focalise sur le concept d’actualisation de soi. Ce concept est un processus d’approfondissement du potentiel de l’individu, qui n’est guère un état final d’être. Les fondamentaux de ce dernier sont, l’ouverture à l’expérience, c’est-à-dire, d’être conscient de ce qui se passe en soi, dans les relations avec le monde. Puis, la référence à soi représentant l’autonomie à l’égard des autres et de son environnement, trouvant ainsi un accord sur sa perception de soi et sur sa propre expérience. L’actualisation de soi ne décrit donc pas un état d’être ou un aboutissement final mais elle est caractéristique d’une personne qui « fonctionne bien ».

En plus de se concentrer sur l’actualisation de soi, le développement personnel correspond également à l’individuation. D’après Carl Gustav Jung, un psychiatre suisse, fondateur de la psychologie analytique, l’individuation est une démarche qui consiste à se différencier de l’archétype de l’inconscient collectif. Cette définition soumet que l’individuation est un processus dont l’être humain évolue d’un état infantile vers un état de différenciation, grâce aux orientations du « Soi-même ».

Les comportements, les orientations et les valeurs qu’impliquent l’environnement social peuvent avoir un impact positif comme négatif sur l’individu. On peut donc dire que « l’individuation » est un synonyme de « réalisation de soi » permettant d’atteindre un certain niveau de bonheur.

 

B. Un bien-être physique, physiologique et mentale

Pour accéder au bonheur, il ne suffit pas seulement d’effectuer un retour sur soi. L’individu doit satisfaire des besoins du corps et de l’esprit, c’est-à-dire avoir « un esprit sain, dans un corps sain ». L’obtention de celui-ci, résulte au travers de la canalisation d’énergie et de pensé avec, par exemple, la pratique régulière d’une activité sportive, donnant à l’individu une nouvelle image de soi (transformation physique) et une certaine résistance aux épreuves de la vie. L’activité sportive a pour conséquence, de manière générale, de créer un quotidien de vie sain et équilibré avec une alimentation variées (fruits, légumes, viandes, féculents, …), des pensées positive et des valeurs provoquant une éthique favorable à la personne poussant à la réussite.

Il résulte également au travers de l’expression des émotions positives, appelé la « positivité » ou « l’optimisme ». C’est un élément déterminant dans l’épanouissement de l’individu et du groupe. La positivité développe les capacités cognitives ainsi que les ressources physiques, physiologiques et sociales.

Ces facteurs ont pour action de prévention, car les personnes épanouies ont :

  • Moins d’absence au travail
  • Fonctionnements psychosociaux plus sain (peu de sentiment d’impuissance, …)
  • Moins de risque de maladie cardiovasculaire
  • Diminution des maladies physique chronique avec l’âge

En soit, le bien-être est un travail qui demande de la régularité, de la patience et de l’efficience aboutissant à un sentiment d’épanouissement et donc à une partie du bonheur. En revanche, dans le sens contraire, un sentiment d’anéantissement et de dépression peut s’installer causant, dans l’éventualité, des troubles physiologies (alimentaire, sommeil, sexuelle, …), physique et social.

 

C. Vivre l’instant présent

Pour réussir à atteindre la « perfection du bonheur », le développement personnel permettrait d’élever le degré d’organisation et de connexion lié a notre énergie psychique, la conscience, et à nous dépasser de l’influence collective. Pour cela, il suffit d’apprendre à diriger cette énergie pour répondre à nos intentions personnelles.

La particularité de ce principe est l’importance accordée à l’attitude que l’on adopte lors de nos activités quotidiennes. Il faut percevoir toutes activités comme étant une opportunité dans le flux (=moment, expérience optimale). Dans cet état de flux, le fonctionnement du corps et de l’esprit est à son paroxysme car l’énergie psychique est au maximum de son organisation. Les sensations, les émotions et les pensées inutiles ainsi que la préoccupation de soi sont absentes.

Dans cette harmonieuse concentration de l’énergie physique et psychique, la vie devient enfin ce qu’elle doit être. Le flux parvient donc à un moyen d’élever notre niveau de conscience et réduire ainsi l’entropie dans notre expérience, ce qui nous permettrait de devenir une personnalité satisfaite.

La clé d’une vie épanouie consiste à utiliser les Signature Forces chaque jour dans les principaux domaines de la vie pour amener une satisfaction et un bonheur réel. Ses Signatures Forces sont les chemins que l’on prend, à travers un acte de volonté afin de développer les vertus. Ces vertus correspondent :

  • Sagesse & Connaissance
  • Courage
  • Amour & Humanité
  • Justice
  • Tempérance
  • Spiritualité et Transcendance

L’exercice de ses Signatures Forces apporte davantage de contribution à faciliter les opportunités de vivre une expérience optimale (=Flux) dans ses différentes activités, nous dirigeant vers les portes du bonheur.

 

Le developpement personnel est un processus dont les états de bien-être, de flux ou d’epanouissement ne sont des émégences et difficilement une fin de soi, car c’est un processus sans fin et dynamique. Il consiste à exercer sa volonté afin de mieux se connaître et exprimer davantage son potentiel, ses Signatures Forces et être intrèsequement motivé. Ce processus entraine une expansion de notre champ de conscience qui tend à atténuer l’identification au soi, renforce la maturité, développe une perception plus réaliste des choses, de l’autre et de l’environnement. Le développement personnel permet donc un fonctionnement optimal du corps et de l’esprit aboutissant au bonheur de l’individu. Tout le monde pourrait être concerné par celui-ci et qu’aucune raison pousse à exclure les personnes malades.

 

Bibliographie :

JAOTOMBO Franck. Vers une définition du développement personnel. Humanisme et entreprise, 2009, N°294, 104 p.

SAMOMÉ Jacques. Qu’est-ce que le développement personnel ?. PSYCHOLOGIES [en ligne], Juillet 1998. Disponible sur < http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Qu-est-ce-que-le-developpement-personnel > (Consulté le 15/02/17).

SHANKLAND Rebecca. La mécanique des troubles alimentaires. Les Grands Dossiers Sciences Humaines, 2016, N°42, pp. 58.59.

SHANKLAND Rebecca. Psychologie positive, la science du bien-être. Les Grands Dossiers Sciences Humaines, 2016, N°42, pp. 70.71.

DORTIER Jean-François. La Conscience redécouverte. Les Grands Dossiers Sciences Humaines, 2016, N°42, pp. 34.37.

NEVES José Pinheiro. Pour comprendre les nouvelles liaisons digitales : le concept d’individuation chez Carl Jung et Gilbert Simondon. Sociétés, 2011, N°111, 188 p.

5 réflexions sur “ En quoi le développement personnel permet d’atteindre le bonheur ?  ”

  1. Le thème choisi est très intéressant et je rejoins tout à fait ton idée par le fait que le bonheur devient de plus en plus individuel mais aussi par cette recherche de bonheur qui passe par le développement personnel et qui est à la tendance en ce moment.
    Je trouve que la synthèse est très bien écrite avec des phrases qui vont directement au vif du sujet.
    De plus, l’introduction est très accrocheuse et attirante, ce qui donne envie de lire cette synthèse.
    Ainsi que la conclusion qui n’est pas trop longue mais qui résume la situation correctement sans pour autant donner ton avis.
    En outre, je trouve qu’il manque le nom des auteurs ayant écrient sur le thème des deux parties. Mais il manque aussi une petite description de chaque auteurs pour que l’on puisse s’assurer que les sources soient sures.
    De plus, dans la partie II, paragraphe C, une petite explication du pourquoi du comment les mots clés amènent une satisfaction.

  2. DUMAS sur

    Le développement personnel est en effet important pour acquérir le bonheur. Le travail sur soi mérite d’être approfondit chaque jours pour pouvoir se sentir bien dans son corps. Cependant le lâché prise est également un élément déterminant dans l’atteinte du bonheur car il faut arriver à se détacher des problèmes. C’est un mode de vie que l’on peut intégrer au quotidien. D’une façon générale, le développement personnel permet de s’affirmer, d’augmenter sa confiance en soi en faisant un travail sur soi, il est lié à l’égo.

  3. MARTINEZ sur

    Sujet très intéressant qui n’exclu aucun lecteur car tout le monde a une conscience et se développe tout au long de sa vie, néanmoins, tu parles à un moment de « dépasser l’influence collective  » comme si c’était possible grâce au développement de soi-même mais bien que l’on pourrait le réduire, je pense qu’il est réellement impossible de pouvoir faire cela car pour moi l’être humain est fait pour vivre en groupe et donc est inconsciemment influencer par les autres.
    C’est intéressant car on peut retrouver des similitudes dans les clef pour trouver ce bonheur dans les pratiques bouddhisme comme le fait de s’ouvrir aux autres (échanger avec eux) et de également travailler sur sois-même.

  4. BLANC sur

    Quoi de mieux que de commencer par une définition, très explicite d’ailleurs. Vous avez choisi de traiter cette problématique en plusieurs parties ce qui est judicieux car il permet d’aérer le discours et permet au lecteur de mieux assimiler les diverses notions. Je remarque une conséquent travail de recherche et d’argumentation au sein du développement, ce qui est très appréciable. En outre, un point négatif demeure, il s’agit des fautes d’orthographes que l’on retrouve tout au long de la synthèse.
    En somme, c’est une synthèse de qualité où vous avez su trouver le juste équilibre entre exhaustivité et justesse des termes et des arguments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *